Avertir le modérateur

03/07/2013

La légalité des attentats-suicides au regard du droit musulman, Paul Landau

attentats-suicide,martyrs,droit musulmanNB La polémique suscitée par la scandaleuse exposition du Musée du Jeu de Paume est l'occasion pour moi de republier cet article écrit en 2004, exposant le débat interne au monde musulman sur la légalité des attentats-suicides. On comprendra en le lisant que la France, par cette exposition, encourage les tendances les plus radicales au sein du monde musulman... Mais faut-il s'en étonner?

Les attentats-suicides, qui se sont multipliés depuis une dizaine d'années, d'abord en Israël, puis en Russie, au Cachemire, en Irak et ailleurs, ont suscité de nombreuses questions chez les observateurs occidentaux. Quelle était leur origine ?


S'agissait-il d'une pratique ancrée dans la tradition guerrière de l'islam, ou bien d'une nouveauté radicale de l'époque contemporaine ? Mais ces attentats ont également entraîné un vaste débat théologique et politique à l'intérieur du monde musulman, qui est loin d'être clos à ce jour.


C'est de ce débat, dont nous allons tenter de présenter les éléments essentiels. Nous verrons tout d'abord quelle est la position du droit musulman classique sur la question des victimes permises dans le jihad. Nous examinerons ensuite l'attitude des oulémas et des décisionnaires de l'islam contemporain.



Les attentats-suicides et l'islam


Contrairement à une idée répandue, les attentats-suicides constituent un phénomène relativement nouveau en Islam. Ainsi, remarque David Cook, il n'existe pas d'équivalent dans l'histoire de l'islam de la tradition du « suicide noble » partagée notamment par l'Europe moderne et le Japon, qui expriment une compréhension à l'égard de celui qui met fin à ses jours par désespoir ou par culpabilité [1]. Il existe certes des précédents historiques à la vague actuelle d'attentats-suicides dans l'islam, dont le plus connu est celui des Assassins, cette secte ismaélienne du Moyen Age, qui pratiquait l'assassinat politique de manière organisée [2]. Mais les Assassins ne commettaient pas à proprement parler un acte suicidaire, même s'ils étaient souvent tués au cours de leurs opérations. Par ailleurs, et c'est un point essentiel de la discussion, ils s'attaquaient à des dirigeants politiques, et non pas à des civils. Or, nous allons le voir, la tradition juridique de l'islam établit des distinctions strictes entre les combattants et les populations civiles.

Lire la suite

19/11/2012

Le Hamas : un mouvement islamiste apocalyptique, par Paul Landau (I)

(Alors que les médias israéliens évoquent l'éventualité d'un "cessez-le-feu" entre Israël et le Hamas, il est essentiel de comprendre la nature profonde du mouvement islamiste palestinien, pour être en mesure d'apprécier ses motivations et ses aspirations. C'est l'objet de l'analyse ci-dessous. Paul Landau)

hamas,apocalyptismeL'erreur la plus répandue lorsque l'on parle des mouvements islamistes contemporains, et notamment du Hamas, consiste à les envisager à l’aide des concepts et des manières de penser propres à l'Occident. La plupart des analyses occidentales du phénomène islamiste ont souvent tendance à sous-estimer, voire à occulter un aspect fondamental, que l'on retrouve dans toutes les différentes mouvances et organisations islamistes : celui des croyances religieuses musulmanes, et plus précisément de l'eschatologie musulmane.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu